Equipe

Marion Belot (France)

Suite à des études d’arts appliqués où elle découvre l’objet d’art et l’objet fonctionnel, elle s’oriente vers les métiers d’arts en pratiquant la sculpture, le vitrail et la céramique à l’École Supérieure des Métiers d’Arts d’Arras. Finalement rappelée par sa fascination pour le théâtre, elle décide de poursuivre un cursus universitaire des Arts du Spectacle à l’Université d’Artois. C’est là qu’elle y découvre sa passion pour la marionnette et suit en parallèle la classe marionnette au conservatoire d’Amiens auprès de Sylvie Baillon. Elle rentre alors à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, et obtient son diplôme avec une mention très bien pour la conception et la réalisation du spectacle Grasse Carcasse, adaptation du tome 1 de la bande dessinée de Manu Larcenet. Elle travaille depuis également comme comédienne-marionnettiste avec Sylvain Maurice (CDN de Sartrouville) et comme constructrice avec Stanka Pavlova (Compagnie Zapoï).

Lucas Prieux (France)

Après une pratique du théâtre amateur avec Karim Daci et Karine Warlop, il se professionnalise en 2002 et joue dans Le Rose et le Noir (Serge Bagdassarian et Cyril Vialon). En 2005, avec la Cie La Cuillère, il monte Les Vies de Grenier, en théâtre masqué et marionnettes. Il intègre en 2006 la Formation Professionnelle de l’Acteur Marionnettiste au Théâtre aux Mains Nues (Paris) et travaille parallèlement comme comédien marionnettiste pour différentes compagnies du Nord, notamment le Théâtre de l’Aventure, le Théâtre de la Licorne, la Compagnie Maravilya Bravo... En 2007, il fonde avec Simon Dusart la compagnie Le Mano Labo et, avec l’étroite collaboration de Mathilde Pozycki, met en scène Arîll «les Autres» (2007), sur des rencontres menées par la compagnie en maison de retraite; Freaks’Carnival (2009), librement inspiré de Freaks de Todd Browning; Les Arpenteurs (2010), forme théâtrale multiforme sur la migration; Une Ombre Chacun (2011), création sur la thématique du Lien à travers les écrits de poètes, de philosophes et de sociologues. En 2011, à 26 ans, il ferme les portes du Mano Labo et intègre pour trois ans l’École Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette (Charleville-Mézières). Dans le cadre de la formation il crée un solo, Joachim-Portrait vidéo-marionnettique d’une internaute d’aujourd’hui, d’après Christophe Pellet, et écrit et met en scène Les peluches d’Hippolyte, une adaptation de Phèdre et Hippolyte. Avec un groupe d’anciens élèves de l’ESNAM, il participe en 2014 à la création du Collectif 23h50, avec lequel il collabore depuis, notamment comme comédien marionnettiste sur One for Two, mis en scène par Véra Rozanova, et Grasse Carcasse, d’après Blast de Manu Larcenet, mis en scène par Marion Belot. Il travaille également avec Neville Tranter (Stuffed Puppet Theater) et Sylvie Baillon (Cie Chés panses vertes) comme assistant à la mise en scène, et avec Thaïs Trulio et Alice Chéné comme regard extérieur sur la manipulation. À travers ses créations, il aborde la Marionnette comme un outil pour questionner le monde contemporain.

Vera Rozanova (Russie)

Après une formation de cinq ans à L’Académie des Arts du Théâtre de Saint-Pétersbourg en Russie (2007-2012, spécialité mise en scène), elle intègre L’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette de Charleville-Mézières en France (ESNAM, 2011-2014), où elle approfondie la manipulation et l’interprétation. Lors de ses études à l’ESNAM, elle met en scène deux spectacles pour le jeune public en Russie (Théâtre de la Marionnette « La clé d’or », Sibérie), puis elle met en scène le spectacle ONE FOR TWO, autour duquel se construit le Collectif 23h50. Elle se concentre ensuite sur le travail d’interprétation. À partir de juillet 2014, elle travaille comme comédienne-marionnettiste et metteuse en scène, principalement en France avec Le Collectif 23h50 (Les Peluches d’Hippolyte, Grasse Carcasse, Les Animaux Inéluctables, Partir..., HUMAINS), Les Ateliers de Pénélope (Faire la Guerre), Le Fresnoy (création de bandes sonores pour le projet A Mind-Body Problem), mais également à l’étranger avec Frank Soehnle (regard extérieure sur Le concert de Nuit) et Le Théâtre « La clé d’or » (Lutonuchka ou chaque chose son temps, Parabole guerrière traitant les choses les plus importants). Elle découvre l’impression 3D comme outil pour la construction de marionnette à l’Institut de Formation Technique Supérieur à Charleville-Mézières en novembre 2014 lors d’un atelier de manipulation et de construction.En décembre 2014 elle devient artiste-compagnon du Théâtre aux Mains Nues pour la création de son projet-solo À travers la Cerisaie (automne 2016) d’après La Cerisaie d’Anton
Tchekhov. Parallèlement, elle continue à développer le projet EXISTE autour de l’existentialisme et anime de nombreux ateliers de manipulation et construction pour divers publics.

Thaïs Trulio (Bresil)

Thaïs Trulio, artiste brésilienne, fait partie de la cie Ludicos de Teatro Popular de 2005 à 2011, compagnie laquelle elle a été fondatrice avec d’autres partenaires. Dans cette compagnie elle crée et joue de nombreux spectacles en tant que comédienne. Elle a joué dans deux long-métrages : Les Douze Travaux (2007), réalisé par Ricardo Elias et Le Soleil du Midi (2009), réalisé par Eliane Caffé. En 2008, elle rejoint le Groupe Giramundo Théâtre de Marionnettes où elle travaille en tant que constructrice, manipulatrice de marionnettes et animatrice d’ateliers de théâtre d’ombre. Puis, en 2011, avec l’envie de suivre une formation en théâtre de marionnettes, elle arrive en France et intègre l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, à Charleville-Mézières dont elle sort diplômée en 2014.
En 2013, elle fonde avec Véra Rozanova (Russie), Juraté Trimakaité (Lituanie), Marion Belot et Lucas Prieux (France) le Collectif [23h50] : cinq artistes aux influences différentes, qui se rejoignent sur l’envie d’une écriture théâtrale visuelle, marionnettique et sensible.
Thaïs a été compagnonne du Tas de Sable - Cie Ches Panses Vertes, Pôle des Arts de la marionnette en région Picardie Nord Pas de Calais en 2015 où elle a pu créer son spectacle solo Le Corps Liquide.
Aujourd’hui avec le Collectif 23h50 elle joue et manipule dans Les Animaux Inéluctables de Jurate Trimakaité, et Grasse Carcasse de Marion Belot et fait l’assistanat à la mise en scène dans Humais, de Lucas Prieux et la co-mise-en-scène avec Vera Rozanova dans La Femme Qui a tué les Poissons. Thais collabore avec l’association Art-Boretum où elle crée des formes marionnettiques dans le milieu arboré. Elle travail aussi avec la cie Zapoï.

Jurate Trimakaité (Lituanie)

En 2002, elle intègre une école de dessin où elle suit une formation de quatre ans. Elle suit ensuite un stage d’un an à l’Académie d’Art de Vilnius où elle y approfondit les techniques de dessin et de peinture à l’huile. Entre 2004 et 2005, elle participe à un groupe de théâtre amateur dans son lycée. En 2006, elle intègre la formation de comédienne à l’Académie de Théâtre de Vilnius. En 2010, elle obtient son diplôme de comédienne. Dès sa sortie, elle intègre la troupe permanente du Théâtre de marionnette de Vilnius et poursuit en parallèle un Master universitaire d’actrice de cinéma, qu’elle obtient en 2013. En 2011, elle rentre alors à l’École Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, de Charleville Mézières et obtient son diplôme avec une mention très bien pour la conception et la réalisation du spectacle Les Animaux Inéluctables, projet de diplôme qu’elle obtient avec la mention très bien. Elle travaille depuis comme comédienne marionnettiste avec Eun Young Kim sur le spectacle Petit Poincarré., avec Karolina Zernité sur des pièces pour non-voyants et dirige des ateliers de Marionnette.